14 mai 2007

Zéro, ce matin, à une machine qui entend se mêler de notre gestion du sommeil…



C’est encore pire que ça. C’est plus de la gestion. C’est de la dictature insupportable. C’est de l’intrusion scandaleuse dans notre vie la plus intime, celle que nous partageons avec Morphée. Cette machine aurait la capacité de réduire la quantité de sommeil dont nous avons besoin… L’info a notamment été lâchée par Sky-News. Tenez-vous bien, avec cet engin, vous dormez deux ou trois heures et c’est comme si vous aviez piqué un roupillon de 8 heures… Vous imaginez, ça, vous. Cinq heures de sommeil qui s’envolent, comme ça ni vues, ni connues. La technique employée serait celle de la « Transcranial Magnetic Stimulation » ou en abrégé TMS. Si j’ai bien compris, la machine aurait le pouvoir de nous plonger (via des ondes magnétiques) dans un sommeil profond… sans devoir passer par les phases préliminaires. Alors j’en entends déjà qui se disent, ouah, super, pourquoi est ce qu’il lui donne un zéro à cette machine. Au contraire, c’est génial. On va pouvoir faire des teufs encore plus longues avec les potes. On pourra danser jusqu’au bout de la nuit. On rentre à 6 heures du matin. On se tape des électrodes et compagnie sur la tête et hop on est debout à 09h00 du matin pour aller au boulot. Moi je dis, attention ! On est en train de nous voler un bien essentiel…



Je le sens bien ces derniers temps qu’il y a comme un vaste complot contre le sommeil. Ce matin, en googlelisant sur le web j’ai trouvé plusieurs site qui essaye de nous faire croire que dormir moins, c’est un plus. Ainsi j’ai trouvé sur un site que « le sommeil n’était qu’un mirage », que « Dormir c’était être hors jeu » ou encore que « dormir en quelque sorte c’est se dérober ». Je dis non. C’est horrible, sur le même site on nous conseille même de calculer de façon scientifique le sommeil dont on a besoin. Ainsi on doit faire un relevé de nos heures de sommeil pendant un mois puis on fait une moyenne. Et voilà on aurait la stricte durée de sommeil nécessaire… Alors évidemment on vient avec les grands exemples historiques. Napoléon qui ne dormait que 4 heures par nuit etc. Un autre site nous apprend que des chercheurs de l’université de Californie ont mesuré la relation entre la durée de sommeil et l’espérance de vie… Et là aussi, on sent le grand complot contre Morphée prendre forme. Que donnent les résultats d’après vous? Eh bien oui, comme par hasard, il ressortirait de l’étude que ceux qui dorment 8 heures meurent plus tôt que les personnes dormant 5, 6 ou 7 par nuit. Et le professeur chargé de l’étude d’avoir cette phrase terrible : « Nous ne savons pas si de longues périodes de sommeil accélèrent la mort, il est nécessaire de mener des études complémentaires ». C’est horrible, on veut nous culpabiliser. Avant moi, quand j’étais gamin, on me disait qui fallait dormir… On disait même qui dort, dîne… Là maintenant, c’est qui dort, meurt. Non mais ça va pas la tête… J’en appelle à la défense de Morphée. Au sauvetage de la somnolence et de l’assoupissement. Tous à nos oreillers. Et manifestons notre mécontentement de la façon la plus simple qui soit… Dormons…


http://news.sky.com/skynews/article/0,,30000-1264358,00.html


http://www.zestress.com/services/news/news.php

PS: la machine en illustration n'est pas la machine incriminée...

1 Comments:

At 10:18 AM, Anonymous Geoffroy said...

dormir moins, c’est un plus ? Dormir mieux, c'est un plus.

 

Enregistrer un commentaire

<< Home