08 mai 2007

Zéro, ce matin, à cette vie urbaine & moderne qui nous plonge dans la vitesse bien malgré nous…


Moi qui suis de la ville de l’escargot. Moi qui suis du lent pays. Je ne peux être qu’horrifié suite à l’étude publiée en Grande Bretagne par l’équipe du professeur Richard Wiseman de l’université du Hertfordshire. Une étude qui s’est attachée à l’étude du comportement des piétons dans un panel de 32 villes à travers le monde. Et au bout du compte, le professeur Wiseman arrive à ce constat effrayant. Le piéton marche de plus en plus vite… Tenez-vous bien, les gens marcheraient en ville en moyenne 10% plus vite qu’il y a 10 ans.

L’étude a été menée scientifiquement. Ainsi pour éviter toute variante. Les mesures auraient été menées le même jour, au même moment (le 22 aout 2006 entre 11h30 et 02h30 de l’après midi). Sur une longueur d’une vingtaine de mètres. Et attention ; monsieur pas sur un chemin de gravier ou un sentier boueux. Non, sur un trottoir plat.

Conclusion donc, les gens sont pressés. Trop pressés. Oh bien sûr, il y en a qui arriveront toujours à vanter les bienfaits de la marche rapide. Y en a, je le sais, qui pour garder la forme font du marathon ou du jogging. Pour garder la forme ou la ligne. Mais voilà, si les gens marchent vite en ville, c’est par pour le sport. C’est à cause du stress. Il faut se dépêcher. Ne pas perdre de temps. S’investir dans un contre la montre perpétuel. Attention ! Attention, dit le professeur Wiseman, ce n’est pas un style de vie qui vous aidera à vous faire de vieux os. Marcher à cette allure, en permanence, c’est faire un pas vers des incidents genre crise cardiaque et le professeur pour l’occasion ne nous fait pas marcher. Toutes les villes ne se développeraient pas de la même façon… Ainsi, on nous vente la formidable ascension économique du monde asiatique. On nous dit que l’avenir c’est là-bas… Mais à quel prix ? A Singapour, l’augmentation de la vitesse de la marche est de 30%. A Guangzhou en Chine, elle est de 20%. Très peu pour moi. Ces deux villes sont désormais dans le top 5 des villes où on marche le plus vite avec Copenhague, Madrid et Dublin. Heureusement, aucune ville belge n’a été examinée par les chercheurs… Heureusement pour mon pauvre cœur d’escargot qui n’aurait sûrement pas résisté à un nouveau choc…

Devant tant de vitesse et d’excitation urbaine je n’ai finalement qu’une envie me réfugier dans la 32ème et dernière ville du classement du professeur Wiseman… C’est une ville située au Malawi, entre le Mozambique et la Tanzanie… Là bas, on sait encore prendre le temps de vivre et de marcher calmement, sans s’énerver.




1 Comments:

At 11:49 AM, Anonymous poutchi said...

tiens, c'est drôle on parle beaucoup du Malawi ces temps ci...
quoiqu'il en soit, je suis d'accord avec toi, les gens parchent de plus en plus vite.
J'y pensais justement hier, il faut absolument qu'on n'oublie pas qu'il faut VIVRE la vie, pas la survoler.
Il y a tellement de choses à voir, à faire, à vivre.
Et quand je vois des petites filles comme hier sur RTL, j'ai bien envie de dire M... à beaucoup de choses.
Profitons, profitons, et surtout faisons nous plaisir. C'et d'ailleurs pour ça que j'ai quitté mon emploi dans le notariat (10 ans d'ancienneté quand même) pour me consacrer à ma passions, à mes envies.
On verra ce que ça donnera.
Bien à toi,
Valerie

 

Enregistrer un commentaire

<< Home