08 février 2007

Zéro ce matin à la Belgique qui fout le camp…


Bon, je sais. Je vais passer pour un vieux réac noir, jaune, rouge qui ne jure que le roi, les frites, la brabançonne et le chicon. Mais là, je dis non… Cela ne va pas. Hasard des lectures, plusieurs articles ont attiré mon regard ces dernières heures. Articles terribles qui nous démontrent que certains veulent le divorce pur et simple entre Wallons et Flamands. Et tant pis, si le ridicule est de mise. Exemple, dans le Trends Tendances de cette semaine. Dans ses confidentiels, André Gilain nous parle d’une de ses fameuses notes confidentielles qui lui arrivent par des vents favorables… Dans la note du jour, on apprend que Geert Bourgeois, le ministre flamand du tourisme, ne veut plus de représentation commune touristique à l’étranger. Ces représentations, on les trouve par exemple à Milan, New-York, Pékin. Elles vantent les mérites touristiques de notre beau pays dans une belle unité vu qu’elles sont financées à 55% par Toerisme Vlanderen et à 45% par l’Office de Promotion du tourisme Wallonie-Bruxelles. Mais voilà, Geert, semble irrité par cette situation et veut créer une entité flamande autonome d’ici juillet 2007. La décision est tombée en décembre. Le budget est prévu chez les flamands. Par contre chez les francophones, on est plutôt pris de court, rien n’est prévu au budget 2007 pour la mise en place d’un nouveau bureau. Dès lors, il va falloir se reloger à la bonne franquette… Situation absurde… Désormais l’américain qui veut se rendre en Belgique pour faire du tourisme devra se rendre dans deux bureaux différents… Ridicule… La Flandre oubliant sans doute que « Bastogne », ville Wallonne s’il en est, est très attractive d’un point de vue touristique pour les Américains… On pourrait jouer sur de belles synergies, mais non, il y en a qui veulent se la jouer solo…

Il y aussi, ce matin, un petit article dans le Télémoustique qui se trouve dans les pages cybernews. Le titre c’est « La Belgique n’existe plus »… Ils sont encore plus radical que moi chez télémoustique.. Adrien Poskin et Erik Machielsen ont surfé sur certains sites et ont ramené des constats interpellant… C’est ainsi que dans sa section « Offres d’emploi », la Banque Nationale de Belgique écrit ceci : « La banque recherche surtout des néerlandophones. Les candidats francophones sont mis dans une réserve de recrutement. http://www.bnb.be/pub/01_00_00_00_00/01_07_00_00_00/01_07_05_00_00.htm?l=fr&t=ho Ce sont des manières, ça ? Franchement… Nos deux cyber-fouineurs ont également été trouver sur le site de « L’office de Sécurité Sociale d’Outremer » que celui-ci n’était provisoirement plus en mesure d’effectuer des déplacements pour présenter son offre en langue française… Avouez que ça fait beaucoup… En plus je veux pas dire, mais pas plus tard qu’il y a deux semaines, je vais faire mon plein dans une station service sur l’autoroute E42 à Spy, en plein territoire wallon, et voilà t-y pas que lorsque je veux payer avec ma carte, l’appareil me demande d’abord si je veux effectuer mes transactions en anglais ou en néerlandais… Le français venant en troisième choix… A Auderghem, ville Bruxelloise, au début de la E411, le journal "La Capitale" attire notre attention, ce matin, sur le fait que les panneaux au dessus de la chaussée sont uniquement en flamand... Tout ça parce que ce sont les flamands qui sont chargés de ce que l’on appelle « la signalétique aérienne » tandis que les Bruxellois s’occupent de la route… Jusqu’ici une règle de courtoisie imposait un bilinguisme aux panneaux… Mais ça, c’est gedaan… Désormais, pour une partie d’Auderghem « le sol est bruxellois et le ciel est flamands » comme le résume Pierre Havaux… Je vous le dis, ils sont en train de nous couper la Belgique dans tous les sens…
BONUS:
le jeu de mot du jour de Fabrice.
Faudra-t-il bientôt rebaptiser "Fleurus", "Sovjetbloem"?
Frédéric Bastien, en studio et hors antenne, donnant la paternité de cettte blague à Stéphane Steeman...

5 Comments:

At 11:51 AM, Blogger Andre said...

La citation est bien de Steeman et on lui en doit d'autres du style dont celle-ci : Waterloo se traduira en flamand par "Trek de water uit"....

 
At 12:02 PM, Anonymous Anonyme said...

J'écoute tous les matins ce moment d'humour grinçant avec beaucoup de plaisir. En général, je suis d'accord avec vous, mais cette fois, je vais mettre un bémol. Je suis wallone, mariée avec un néerlandophone et habitant en wallonie. C'est vrai que la flandre devient de plus en plus arogante et peu courtoise.Mais, nous, wallon, comment nous comportons nous envers les flamands. Quand je vais à la mer, par exemple, je fais l'effort de parler en néerlandais avec les commerçants. Ceux-ci me répondent généralement en français, et je persiste à leur répondre en néerlandais. J'ai toujours été bien servie et même mieux que bien parce que je faisais cet effort. Mais en Wallonie, je ne suis pas sur que la même chose se fasse dans l'autre sens. Pourquoi la courtoisie doit-elle être à sens unique ? Moralité soyons tous courtois si nous voulons que les autres soient courtois avec nous.
Bien amicalement.

 
At 2:38 PM, Blogger TDupiereux said...

Merci pour ce bémol courtois.

 
At 9:18 AM, Anonymous Anonyme said...

Avec un peu d'humour, on dirait que vous venez de découvrir une vieille réalité de la Belgique fédérale, notamment avec le tourisme qui est une matière intégralement échue aux entités fédérées depuis plusieurs années (ex. offices du tourismes distincts à Paris et à Londres). Alors si les derniers bureaux communs (par souci logistique) se scindent, n'est-ce pas dans le processus fédéraliste lancé il y a plusieurs années dans l'indifférence profonde ? Les Flamands ne font qu'appliquer leurs compétences légales et si c'est la logique fédéraliste qui déplaît, fallait-il encore en parler en 1993 et peut-être pas en 2007....

Franchement, bof....

Promethee
http://promethee.blogspot.com

 
At 10:55 AM, Blogger Andre said...

Oups, je me suis trompé, et personne ne l'a vu ; comme quoi les sketchs de Steeman sont loin... "Trek de water uit" est la traduction humoristique de "Othello" ("ôter l'eau"...> "tirer l'eau dehors"...). A l'époque on trouvait ça drôle.

 

Enregistrer un commentaire

<< Home