12 avril 2007

Bravo ce matin à Koodycity, un crack de l’internet qui est en train de casser la baraque avec une parodie…


Et attention, pas n’importe quelle parodie… Celle de « Prison Break « , série événement de ces derniers mois. Au départ, « Prison Break » ce sont des voix qui vous font froid dans le dos. Des sons tellement énormes que lorsqu’on ferme une porte de la prison, on a l’impression que c’est le monde tout entier qui s’écroule. Un acteur principal qui fait craquer toute les filles. Des images impressionnantes qui maintiennent le suspens autour de cette évasion qui n’en finit pas. Du grand art cathodique à succès.
Mais voilà, Koodycity a estimé qu’on pouvait encore faire mieux. Il s’est donc réapproprié les images de certaines scènes de « Prison Break ». Et il en a fait une version en Wallon ! Eh oui, Koodycity a osé ce sacrilège. Le beau Michael Scofield dans cette parodie tchaffie en wallon. C’est pas toujours hyper fin. Mais collé sur les images tirées de la saga de « Prison Break » c’est franchement drôle. Tellement c’est décalé… Sur l’orthodoxie du wallon utilisé, Koodycity ne s’en défend pas, elle n’est pas sans faille. Loin de là. Comme ce jeune homme de 25 ans le dit lui-même, c’est un mélange baraki/wallon. « On est pas là pour faire de grande littérature » déclare-t-il « mais pour rigoler ».
Cette parodie s’intitule « Prison Biesse », on n’est plus dans le pénitencier d’Etat de Fox River, mais bien à la prison de Lantin où les « oufti » remplacent les « shits » et autres «fucks » propres aux séries américaines. Quant aux tribunaux, ce sont des tribunaux « comme à Charleroi ».
Sur le net, ces parodies cartonnent sur You Tube, ce site où on peut regarder des vidéos en tout genre. L’épisode 1 a déjà été vu par 29.730 personnes, le deuxième par plus de 18 mille, et le troisième par plus de 10 mille, pourtant celui-ci n’a été posté qu’il y a trois jours.
Petit détail, c’est Koodycity qui fait toutes les voix, y compris celle des femmes, je vous dis pas la performance. Performance déjà reconnue internationalement, puisque dans les commentaires liés à « l’Episode 3 », un internaute déclare : « I don’t understand it but it sounds funny. Make some english if you can ». En clair, « Je ne comprends pas, mais ça à l’air marrant. Est ce que vous ne pouvez pas le faire en anglais »… Réponse d’un autre internaute : « It’s an old language of Belgium. On ne peut pas le traduire en anglais »…


Le lien:

3 Comments:

At 11:58 AM, Anonymous Anonyme said...

Bonjour Thierry, et bravo pour cette rubrique, encore meilleure que celles des autres matins (qui sont elles-mêmes déjà excellentes). Puis-je me permettre de formuler une petite remarque? Cessez de prononcer "aille" le "i" de "Prison Break". Tous les "i" ne se prononcent pas "aille" en anglais. Vous avez au moins dit 20 fois "Praillzonn Break" ce matin, c'est dur pour un anglophone...

Merci. j'espère que vous ne m'en voudrez pas.

Cordialement

 
At 12:17 PM, Blogger TDupiereux said...

Excellente remarque, même si dans un grand élan de mauvaise foi je pourrais dire qu'il n'y que "aille" qui m'aille. Mais mon respect des langues m'empêche d'effectuer cette incartade outrecuidante.

Sincerely yours,

 
At 4:19 PM, Anonymous Thomas said...

J'nai nein le temps (J'nai nein pas le temps)
Mon esprit glisse ailleurs (Pas le choix faut y’aller)
J'nai nein le temps (J'nai nein le temps)
Pour le fuir (J'fais de mon mieux) le meilleur ( On fait des plan pour s’en sortir)
Bis

 

Enregistrer un commentaire

<< Home